C’est le 14 juillet 1998 à Mondeville, sur un chantier de l’autoroute A13, que Francis Dubrulle et son épouse Laetitia, passionnés de paléontologie et fondateurs de la Maison du Fossile, découvrent un grand dinosaure herbivore du Bathonien.

En cours d’étude au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris picto_out par Emilie Lang, ce spécimen inédit (le Brachiosaurus picto_out de Normandie) mesurait près de 15 mètres de long. De la famille des Sauropodes picto_out , les brachiosaures pouvaient atteindre jusqu’à 25 mètres pour un poids de 30 à 50 tonnes.

photo_brachiosaurus

Les paléontologues pensèrent d’abord que Brachiosaurus était un animal aquatique à cause de sa taille, mais avec la pression de l’eau son corps n’aurait pas résisté. Comme tous les autres dinosaures, il devait donc bel et bien être un animal terrestre. Même si ses muscles des jambes étaient puissants, ils ne l’étaient pas assez pour le faire courir.

8 éléments du squelette, dont le bassin, une vertèbre et une omoplate de près d’1m50, ont étés retrouvés sur le lieu de fouille.

Ce dinosaure constitue encore à ce jour un ensemble unique en Europe, contribuant ainsi à mieux reconstituer la distribution, l’évolution et la diversité des espèces vivant à cette époque.

Parmis les collections, une représentation de l’animal ainsi que certains de ses fossiles sont visibles au musée.


Livre d’Or
Partagez vos impressions dans notre Livre d'Or après votre visite !
Catégories du Blog
Archives du Blog